Ça y est, vous êtes décidée à devenir aide-soignante, il est temps de préparer sereinement le concours IFAS.

Il existe plusieurs méthodes et techniques, mais nous allons tout d’abord nous attarder sur l’état d’esprit, car c’est l’élément clé du succès.

De l’endurance et de la détermination

Le concours AS se prépare généralement en plusieurs mois, 6 à 12 en général, afin de prendre le temps de comprendre, d’assimiler et de pouvoir restituer de nombreuses informations.

Les cours sont parfois denses, complexes, et nécessitent une concentration importante. Il faut accepter dès le début de la préparation que vous devrez fournir des efforts, et que vos cours ne servent à rien sans votre motivation.

Vous ne devez pas abandonner à la première difficulté, au premier douter, même si parfois une pause est salutaire, nous reviendrons dessus ensuite, il est impératif de s’astreindre à travailler.

S’organiser pour travailler

Libérez vous du temps ! Certes, de nombreuses préparations, comme celle que nous proposons, permettent de travailler de n’importe ou et n’importe quand, mais pas n’importe comment. Profitez de vos trajets en transport en commun pour travailler quand vous êtes à l’extérieur, si vous en êtes capable. Et quand vous êtes chez vous, organisez votre temps et votre espace.

Faites savoir aux membres de votre famille que vous allez travailler, et que vous avez besoin de calme. Si ce n’est pas possible, attendez que vos enfants dorment; il vaut mieux travailler 30 minutes dans le calme que 2h en étan t toujours interrompue.

Essayez également d’aménager votre espace de travail. Certes, aujourd’hui un ordinateur portable ou un smartphone suffisent, mais vous aurez peut être besoin de prendre des notes, de réfléchir, et vous aurez besoin d’un espace dédié, même si c’est la table du salon.

Savoir se ménager

Fixez-vous des objectifs et respectez les, mais pas à tout prix ! C’est le meilleur moyen de se dégoûter des cours et d’abandonner quelques jours plus tard.

Vous n’avez pas pu travailler un soir ou deux dans la semaine ? Tant pis, ce n’est pas une raison pour faire une session de 4h d’affilée le Samedi, au bout d’une heure, vous ne retenez ni ne comprenez plus ce que vous lisez.

Vous butez sur une leçon depuis 30 minutes ? Laissez tomber pour aujourd’hui, ce n’est pas grave, vous avez probablement le temps et vous pourrez revenir sur la leçon le lendemain, à tête reposée.

Personne n’attend de vous 15h ou 20h de travail par semaine sur la préparation du concours aide-soignant. C’est abrutissant, et sauf cas particulier, peu efficace pour progresser.

C’est quoi le bon rythme ?

Le votre ! Ce qu’il faut, c’est définir un cadre, par exemple 3h par semaine, idéalement en session de 30 minutes le soir, et faire en sorte de respecter ce cadre.

Vous manquez une session ? Pas grave, essayez de la rattraper en une ou deux fois dans la semaine, et si vous ne pouvez pas, ce n’est pas grave, tant que vous veuillez à garder le rythme ensuite.

Pareil pour les vacances, si vous vous absentez une semaine, ou si vous gardez vos enfants à la maison pendant les vacances, vous pouvez ne pas travailler pendant la semaine, car pour rappel, votre préparation dure plusieurs mois, et il faut aussi se reposer.

Consacrez entre 3h et 5h par semaine à votre concours, et vous serez prête pour l’écrit et l’oral en 6 à 9 mois, c’est le meilleur rythme pour apprendre sans se fatiguer, sans se lasser, et en étant au maximum pour passer le concours AS.

Le concours en accéléré c’est possible ?

Un peu contradictoire avec ce que vous venez de lire, mais oui, il est possible de préparer le concours en accéléré…

Attention, car ce n’est pas pour tout le monde, une préparation intensive, en 2 ou 3 mois va nécessiter 15 à 20h de travail par semaine, parfois plus. Difficile à concilier avec un travail, mais si vous savez du temps devant vous et que le concours se rapproche trop vite, vous pouvez quand même essayer, en appliquant nos conseils qui restent valables !